Archives pour la catégorie Actualités

In Extenso Finance poursuit son développement et s’implante en région PACA avec Bernard Cendrier, Directeur Associé

Meyreuil, 08 juin 2022

Spécialiste du conseil en cessions, acquisitions et financement et premier intervenant français du « small market », In Extenso Finance & Transmission renforce sa présence en région PACA avec Bernard Cendrier, Directeur Associé Finance & Transmission qui s’installera à Meyreuil.

En activité dans les bureaux de Paris depuis 2019, Bernard Cendrier a décidé de rejoindre la région PACA pour s’occuper du développement de l’activité Finance et Transmission. Bernard Cendrier dispose d’une vingtaine d’années d’expérience comme directeur Fusions-Acquisitions au sein de plusieurs grands groupes internationaux (Gaz de France, Rhodia, Solvay). Il a une expertise particulière dans les secteurs de l’énergie et de la chimie, des services BtoB, et de l’éducation qui ont été particulièrement porteurs ces derniers mois dans la région. Il anime par ailleurs des cours de finance pour le MBA Executive de l’EM Lyon.

« Cette arrivée s’inscrit pleinement dans la stratégie de développement de nos activités Finance & Transmission avec un large déploiement en régions. Avec cette présence à Meyreuil pour couvrir la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le groupe In Extenso montre sa volonté de proposer, aux côtés de nos associés experts-comptables, une offre au plus près des besoins des clients, entrepreneurs et dirigeants de PME / ETI dans leur projet de financement ou de cession-transmission. La solide expérience et la connaissance fine du tissu économique régional de Bernard sont des atouts déterminants pour les entreprises locales, qui recherchent de nouvelles voies de développement. »

déclare Yoann Melloul, Directeur Associé en charge du réseau régional.

« Je suis ravi de rejoindre cette région dynamique et attractive en matière de cessions-transmissions. La période post-covid ouvre de nouveaux débouchés pour les entreprises dans des secteurs comme le génie climatique, le facility management pour les acteurs de l’énergie et du BTP, mais aussi le secteur de l’éducation notamment post-baccalauréat où il faut s’attendre à des mouvements de consolidation dans des filières de niche. Je mets au service des dirigeants et de leurs entreprises ma connaissance de l’écosystème local (banquiers, avocats), mon expérience professionnelle mais aussi notre formidable maillage national à travers nos bureaux IEFT et les agences d’In Extenso. »

indique Bernard Cendrier, Directeur Associé d’In Extenso Finance & Transmission.

A propos d’In Extenso Finance & Transmission

In Extenso Finance & Transmission est un acteur de référence dans le conseil en stratégie et ingénierie financière et dans l’accompagnement et la conduite d’opérations de cession, acquisition et financement pour les PME et leurs dirigeants. Reconnu comme un des leaders français du Small market, In Extenso Finance & Transmission accompagne les entreprises de 1 à 100 millions d’euros de chiffre d’affaires et a réalisé plus de 1000 opérations de fusions et acquisitions. In Extenso Finance & Transmission s’appuie sur le réseau des 255 agences In Extenso en France.

Pour en savoir plus, finance.inextenso.fr

Cécile Aboulian rejoint In Extenso Financement & Marché

Boulogne-Billancourt, le 2 mai 2022

Cécile Aboulian renforce l’équipe d’In Extenso Financement & Marché en tant que Directrice Equity Capital Market.

Après avoir occupé le poste de Responsable de l’Analyse Financière chez Euroland Corporate ces 10 dernières années, Cécile possède une expérience significative de plus de 15 ans dans l’Analyse Financière, notamment à la Société Générale et chez Alpha Value.

Son expertise multisectorielle, sa spécialisation dans les marchés actions et sa connaissance du tissu économique régional sont autant d’atouts qui viennent enrichir l’offre d’In Extenso Financement & Marché.

L’équipe Finance & Transmission du groupe In Extenso se renforce, confirmant ainsi sa position de leader en régions

Boulogne-Billancourt, le 21 avril 2022

En Ile-de-France

A Boulogne-Billancourt, Alix Baudoux rejoint In Extenso Finance & Transmission en tant que Directrice.

Alix Baudoux a exercé pendant 14 ans différentes fonctions au sein du groupe bancaire BRED Banque Populaire, Directrice de Centre d’Affaires, Analyste & Décideur Engagements, Conseillère Patrimoniale ou encore Chargée d’Affaires Corporate.

Depuis 2 ans, elle occupait le poste de Directrice du Centre d’Affaires des Hauts-de-Seine et a également travaillé 10 ans au sein du Groupe HSBC.

Antoine Vergniaud rejoint également l’équipe parisienne en tant qu’Analyste M&A. Diplômé d’un Master en finance à Neoma Business School, Antoine Vergniaud rejoint IEFT après une expérience en Transactions Services chez KPMG et plusieurs stages en M&A chez Access Finance, Rochefort & Associes et NOR Capital.

En Hauts-de-France

A Lille, Julien Ghesquières rejoint IEFT en tant que Directeur, aux côtés de Séverin Morice, qui est promu Directeur de Région Hauts-de-France, 2 ans après son arrivée dans l’équipe et fort de plus de 15 ans d’expérience dans le secteur bancaire (Groupe CIC).

Depuis 2018, Julien occupait le poste de Consultant Cession Acquisition Transmission d’entreprise au sein du Groupe IRD. Avant cela, il a travaillé pendant 12 ans à la Banque Populaire du Nord et chez HSBC France en tant que Chargé d’affaires Entreprises et Directeur de Centre d’Affaires Entreprises.

Nadjime Raadani complète le pôle Hauts-de-France en tant qu’Analyste M&A. Il est diplomé d’un Master Audit & Advisory à NEOMA Business School et était auparavant Analyste M&A chez Ad Res Conseil.

En Grand Ouest

Clément Pauly est promu Directeur de Région pour la région Ouest (bureaux de Angers, Tours, Rennes et Nantes). Il a intégré In Extenso Finance & Transmission en 2016 en tant que Manager puis Directeur. Il a débuté sa carrière chez Bravaldo Capital Advisors à Atlanta aux USA

En Auvergne Rhône Alpes

Romain Munier, Directeur chez In Extenso Finance & Transmission depuis 2018 après des expériences en Audit financier en Transaction Services chez KPMG Paris et Mazars Lyon, devient Directeur des activités Finance & Transmission pour la région Auvergne Rhône Alpes.

Antoine Dombre rejoint l’équipe lyonnaise en tant qu’Analyste M&A. Diplômé d’un Master 2 Ingénierie Financière et Transaction à l’IAE Lyon, il a par le passé effectué plusieurs stages en tant qu’Analyste Venture Capital ou Chargé d’Affaires entreprises.

« Nous nous réjouissons de l’arrivée de ces nouveaux talents et de l’évolution de certains de nos directeurs, qui illustre le dynamisme d’In Extenso Finance & Transmission ainsi que la pertinence de son modèle basé sur une forte présence régionale et de proximité. Notre ambition demeure toujours de proposer une offre de service robuste et sur-mesure aux entrepreneurs et dirigeants de PME sur l’ensemble des territoires, en forte imbrication avec la palette de services du groupe In Extenso. »

déclare Yoann Melloul, directeur du réseau régional In Extenso Finance & Transmission.

Régions & Transmission : 6ème édition – 2021 : L’année du « Rebond » sur le marché M&A

In Extenso Finance et Transmission, leader dans l’accompagnement des entreprises pour leurs opérations de cession/transmission, d’acquisition et d’ingénierie financière, publie la sixième édition de « Régions & Transmission : panorama des cessions et acquisitions de PME », en partenariat avec Epsilon Research. Cette édition met en lumière les dynamiques du marché des cessions et acquisitions d’entreprises en France, au cours d’une année 2021 marquée tant par une forte reprise d’activité que par un effet de rattrapage par rapport à l’année 2020 (fortement perturbée par la crise sanitaire).
Si le marché reste actif sur le 1er trimestre 2022 avec un encours important d’opérations, on relève un tassement relatif du volume de closings. Le contexte conjoncturel fait naitre de nouvelles incertitudes (guerre en Ukraine, inflation, coût des matières premières ruptures d’approvisionnement etc.) qui pourrait conduire à une inflexion de la tendance.  

Boulogne-Billancourt, le 04/04/2022

Le Panorama 2022 couvre la totalité de l’année 2021 dans laquelle un échantillon significatif de 1 172 opérations a été analysé en détail ; opérations dont le montant s’établit sur la tranche de valorisation de 1 à 50 millions d’euros. Cette base de données, dont la couverture ne cesse de s’élargir, permet ainsi de décrypter l’évolution des opérations de cession-transmission de PME (opérations de cession majoritaire) région par région, secteur d’activité par secteur d’activité. 

A cette analyse s’ajoutent 12 focus régionaux qui détaillent :

  • Le nombre de transactions
  • Les tranches de valorisation
  • Une sélection d’opérations significatives
  • Les secteurs d’activité les plus représentés en nombre d’opérations
  • Le profil des acquéreurs et des vendeurs
  • La géographie des acquéreurs

« Le marché du M&A a été, en 2021, marqué par un fort effet de rattrapage après une année 2020 de crise sanitaire et économique. La reprise d’activité observée en 2021 porte le nombre total d’opérations à 1 172, soit un niveau quasi-identique à l’année 2019, au cours de laquelle un nombre record de 1 300 deals avait été recensé. Au-delà de l’effet de rattrapage, ce volume important d’opérations s’explique aussi par le fait que les confinements successifs ont poussé de nombreuses entreprises à prendre du recul sur leur stratégie de développement et à décider de se recentrer sur leurs activités phares en cédant leurs activités annexes ou, à l’inverse, à saisir de nouvelles opportunités de croissance externe. Au total, après une année 2020 de « stop and start » l’année 2021 a été l’année du « rebond », avant celle du « restart », d’une nouvelle dynamique du marché basée sur tendances fortes de digitalisation des entreprises, d’intégration des paramètres RSE et d’investissement dans la transition écologique. »

déclare Marc Sabaté, Associé et Directeur Général d’In Extenso Finance & Transmission.

Au total, avec 1 172 opérations recensées, le volume des transactions a augmenté de 41,4% en 2021 par rapport à l’année 2020, proche du niveau record observé en 2019 (1 300).

Un fort effet de rattrapage observé dans les régions impactées en 2020, l’Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes toujours en tête de classement

  • En 2020, la Normandie, les Pays-de-la-Loire, le Centre-Val-de-Loire et les Hauts-de-France avaient été particulièrement impactées par la crise sanitaire et avaient connu une chute brutale du volume des opérations (respectivement -67%, -64%, -55%, -27%), qui s’expliquait notamment par la dominante industrielle de ces régions, dont le tissu de PME est plus disséminé, et qui avaient moins la possibilité de digitaliser leurs activités.
  • En 2021, le volume des opérations est reparti à la hausse dans ces régions, augmentant de 119% en Centre-Val-de-Loire, de 16% en Normandie, de 361% dans les Pays-de-la-Loire et de 81% dans les Hauts-de-France.
  • Les régions Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Bretagne ont été portées par le dynamise de certains secteurs d’activités comme l’agroalimentaire.
  • Les régions Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes demeurent, comme en 2020, en tête de classement des régions enregistrant le plus d’opérations (respectivement 423 et 166 opérations), ce qui s’explique notamment par la concentration et l’attractivité de leur marché. L’axe Paris-Lyon a fait preuve d’agilité pour passer en mode télétravail et dématérialisation.

La plupart des secteurs pénalisés en 2020 bénéficient d’un effet rattrapage

Les secteurs d’activité les plus exposés à la crise du Covid-19, ont mécaniquement vu le nombre d’opérations chuter (BTP, biens d’équipement, tourisme, hôtellerie…).

En 2021, l’allègement des protocoles sanitaires, l’adaptation des entreprises et la reprise économique, ont permis aux opérations de fusion-acquisition de repartir dans certains secteurs qui avaient été particulièrement fragilisés en 2020, comme le BTP (+78%),
la distribution (+57%) ou les activités de biens d’équipement (+188%).

En revanche, dans les secteurs particulièrement exposés aux mesures sanitaires, tels que l’automobile, l’aéronautique, le tourisme, l’hôtellerie et les loisirs, les opérations de fusion-acquisition ont continué à être différées, les cédants attendant que leur activité reparte pour que leur entreprise soit mieux valorisée.

Dans les secteurs qui avaient réussi à tirer leur épingle du jeu pendant le pic de la crise sanitaire de 2020, le volume des opérations est resté en croissance. Ainsi, dans l’agroalimentaire, qui avait bénéficié de l’ouverture quasi-exclusive des commerces essentiels en 2020, le volume des opérations a continué de croître de 10% en 2021. Dans les secteurs de la santé et de la pharmacie (+18%), des technologies, médias et télécommunications, le nombre d’opérations a continué de croître.

Le retour des fonds d’investissement et des sociétés cotées sur le marché du “Smid”

Si les sociétés non cotées demeurent en tête des acquéreurs sur le marché du M&A (65%), l’année 2021 a été marquée par un retour des fonds d’investissement (14%) et des sociétés cotées (13%) qui, en 2020, avaient revu leur stratégie de build-up pour se recentrer sur leurs propres activités et celles de leurs participations. En 2021, les fonds sont revenus sur le marché de l’acquisition avec un appétit renouvelé pour des opérations smid-cap.

En 2021, les sociétés cotées ont ainsi été particulièrement actives sur le secteur Santé-Pharma, représentant 31% des acquéreurs. Les fonds d’investissement ont, quant à eux, été très présents sur le secteur de l’Energie, des matières premières et de la chimie (28% des acquéreurs).

Au niveau national, la part des acquéreurs français a  diminué  (- 3 points) mais reste supérieure à son niveau de 2019 (83% en 2021 ; 81% en 2019). La part des acquéreurs français a progressé sur les régions Centre-Val de Loire, Hauts-de-France, Pays-de-la-Loire et PACA.​

Au niveau international, le nombre de transactions réalisé par le Royaume-Uni, gommant ainsi l’effet post-Brexit (1er acquéreur étranger) et l’Allemagne (3ème acquéreur étranger), a fortement augmenté. Les États-Unis passe en 2ème position avec 38 acquisitions, la Belgique en 4ème avec 13 aRecquisitions. 


Contacts :

A propos d’In Extenso Finance & Transmission

In Extenso Finance & Transmission est un acteur de référence dans le conseil en stratégie et ingénierie financière et dans l’accompagnement et la conduite d’opérations de cession, acquisition et financement pour les PME et leurs dirigeants. Reconnu comme un des leaders français du small market, In Extenso Finance & Transmission accompagne les entreprises de 1 à 100 millions d’euros de chiffre d’affaires et a réalisé plus de 1000 opérations de fusions et acquisitions. In Extenso Finance & Transmission s’appuie sur le réseau des 255 agences In Extenso en France. 

Pour en savoir plus, https://finance.inextenso.fr/








A propos d’Epsilon Research

Epsilon Research est une société indépendante basée à Paris (‘fintech’) offrant des outils logiciels, bases de données, indices de prix et analyses sur le marché M&A non coté (fusions-acquisitions, capital investissement).
Epsilon publie depuis 2007 l’indice Argos, indice de référence sur l’évolution des prix des sociétés non cotées en Europe. La société a développé la première base de données sur les multiples d’acquisition de PME en Europe (‘EMAT’), et un logiciel unique (mode Cloud) de CRM / gestion des opérations M&A non cotées, à l’attention des professionnels – conseils M&A, fonds d’investissement, évaluateurs, entreprises.

Contact : Grégoire Buisson. T : 01 47 70 30 24 
M : gregoire.buisson@epsilon-research.com
 
 


Point méthodologique

1. Transactions étudiées

2. Données collectées

Les principales informations collectées sont les suivantes : 

  • Transaction 
    • Date d’annonce / de closing de la transaction
    • Type de transaction 
    • Structure de l’opération : Pourcentage acquis, prix si disponible, earn-out 
  • Description de la cible, des acquéreurs, et des vendeurs 
    • Siren (pour les sociétés françaises, afin de valider leur identité)  
    • Localisation (département du siège social pour les sociétés françaises)  
    • Description de l’activité  
    • Secteur(s) d’activité, à partir de la nomenclature développée par Epsilon (~400 secteurs / sous-secteurs)  
    • Actionnaire(s), permettant de distinguer une typologie des acteurs du deal : société / actionnaire privé (fondateur, management, famille) / fonds de capital-investissement  
    • Société privée ou cotée   
  • Eléments financiers 
    • Chiffre d’affaires et EBITDA de la cible  
    • Fourchette de Valeur d’Entreprise (VE), si le prix de la transaction n’a pas été retrouvé, calculée à partir du multiple médian du secteur d’activité de la cible, pour les deals des 5 dernières années dont la VE est comprise entre 1M€ et 50M€ (Source : base EMAT d’Epsilon)  

NB : L’activité M&A en valeur est calculée comme la somme des VE estimées (transaction par transaction) 

3. Traitement des données 

L’analyse des transactions nous a amené à sélectionner un panel en fonction de l’angle retenu. Les données retenues sont les suivantes : 

  • Volume global de transactions  

L’ensemble du panel est retenu. Cela représente 1172 cessions concernant des PME dont la valorisation est comprise entre 1 et 50 M€, réalisées en France métropolitaine du 1 janvier au 31 décembre 2021

  • Dynamisme des transactions comparé au nombre de PME  

L’ensemble du panel est retenu. Pour mesurer le dynamisme des transactions, nous avons rapproché la part des transactions de la région sur la part des PME de la région. Cette information permet de présenter un indice de dynamisme des transactions. Cet indice n’est pas un taux de cession par région mais plutôt un indicateur de comparaison entre les régions. 

In Extenso Financement & Marché, la nouvelle offre Debt Equity Advisory du groupe In Extenso

Boulogne-Billancourt, lundi 14 mars 2022

Société d’ingénierie financière spécialisée dans le conseil en financement de la transformation des entreprises, Kivaldi avait rejoint le groupe In Extenso fin 2019. Cette stratégie de développement s’est poursuivie début d’année 2022, avec l’acquisition des activités Genesta Corporate Finance et Equity Research. Aujourd’hui l’ensemble de ces activités Kivaldi et Genesta vient constituer une offre globale en Debt, Equity & Capital Market Advisory au sein de In Extenso Financement & Marché avec une équipe complète et structurée.

Cette équipe dédiée accompagne des dirigeants dans le financement et le développement de leur entreprise et les conseille pour l’organisation de leur communication financière réglementaire et l’analyse financière à destination du marché boursier.

In Extenso Financement & Marché qui couvre notamment les champs de compétences suivants :

  • Equity Capital Market : Listing Sponsor, URD, IPO…
  • Equity Research : publications d’analyses financières
  • Financement : Venture, Capital Développement, Capital Transmission, Dettes
  • M&A ECM : Mandats buy-side pour les sociétés cotées
  • Évaluation financière : Rapports de valorisation

Cette nouvelle activité va notamment s’appuyer sur les compétences de :

Nicolas du Rivau nommé Directeur Général, deux ans après avoir rejoint In Extenso Finance & Transmission en tant que Directeur Associé :

« Avec cette équipe de 12 experts et conseils, couvrant les métiers de la dette, de la levée de fonds et les enjeux Equity Capital Market, nous pouvons présenter une offre globale aux entreprises et aux entrepreneurs, totalement en synergie avec les métiers conseils et finance du groupe In Extenso. »

Maud Servagnat, nommée Responsable de l’Analyse Financière. Diplômée d’un Master Management Global de Paris Dauphine, elle a par le passé exercé des fonctions d’Analyste Financier sur les actions européennes chez Bank of America Merrill Lynch, de Chargée de Communication Financière chez Rothschild Martin Maurel et était Ingénieure Financière chez Kivaldi.

Hervé Guyot, Fondateur de Genesta, Responsable de l’activité Equity Capital Market. Diplômé d’un mastère ingénierie financière à l’EM Lyon, il travaillait précédemment au sein d’Euroland Finance.


Genesta rejoint les équipes Finance & Transmission du groupe In Extenso

Boulogne-Billancourt, 19 janvier 2022

Avec l’acquisition de Genesta, le groupe In Extenso se dote d’une offre Equity Capital Markets dédiée aux sociétés Small & Mid Cap et complète ainsi les activités corporate finance d’In Extenso Finance et Transmission.

Créée il y a plus de 10 ans à l’initiative d’Hervé GUYOT, Genesta a su s’imposer comme un partenaire privilégié des entreprises cotées en bourse positionnées sur les technologies numériques et les médias, ainsi que sur les sciences de la vie et la santé.

Depuis sa création, Genesta a pu en particulier intervenir aux cotés des dirigeants d’entreprises pour mener à bien une quarantaine d’opérations financières, cumulant plus de 500 M€ de valeur de transactions. Genesta s’implique aux côtés des dirigeants et des actionnaires à chaque étape importante de la vie de l’entreprise, construisant ainsi des relations de long terme comme auprès de Bigben Interactive ou SQLI.

Les effectifs de Genesta rejoignent les équipes Finance & Transmission du groupe In Extenso pour mettre à disposition leur expertise en financement des entreprises.

En s’appuyant sur deux équipes dédiées : une équipe « corporate finance » composée de deux directeurs – Hervé GUYOT et Wilfried BOTREL et une équipe « analyse financière » dotée de 3 analystes, spécialistes sectoriels – Raphaëlle POULAIN, Jean-Pierre LOZA et Guillaume ANOMAN, le groupe In Extenso et ses équipes Finance & Transmission renforcent ainsi leur capacité à accompagner des dirigeants d’entreprises cotées de taille moyenne, au travers de deux pôles :

  • Un pôle Corporate Finance en charge des introductions en bourse, opérations publiques et fusions et acquisitions, conseil en matière de communication financière réglementaire / Listing Sponsor ;
  • Un pôle Equity Research pour le suivi en analyse financière et en marketing boursier de valeurs moyennes cotées.

L’offre de Genesta développée depuis sa création aura vocation à rayonner auprès des clients du Groupe In Extenso, notamment ceux cotés, et pourra s’appuyer sur le réseau des 250 agences du Groupe en France.

« Nous nous réjouissons d’intégrer le groupe In Extenso, qui bénéficie en France d’un adressage très fin du tissu économique et de relations privilégiées avec un très grand nombre d’entreprises. En nous associant avec les équipes d’In Extenso Finance & Transmission, nous allons pouvoir accroître notre capacité à développer notre offre de conseil Equity Capital Markets auprès d’un plus large panel de sociétés cotées. »

commente Hervé GUYOT, Président de Genesta

« Je suis très heureux d’accueillir les équipes de Genesta. Avec elles, nous musclons notre expertise en corporate finance, pour servir encore mieux nos clients : les questions de financement par les marchés font partie des attentes de nos clients, que ce soit pour se financer ou mieux valoriser leur société. Avec cette équipe qui met à disposition un panel complet de solutions en matière d’opérations d’ingénierie financière, nous continuons notre stratégie de développement sur tous les métiers du conseil en Corporate Finance. »

ajoute Marc SABATÉ, Associé et Directeur Général d’In Extenso Finance & Transmission

Quatre nouveaux recrutements viennent renforcer les équipes régionales Finance & Transmission du groupe In Extenso

Boulogne-Billancourt, le 27 septembre 2021

In Extenso Finance & Transmission, leader dans le conseil en fusions/acquisitions pour les PME, vient d’effectuer 4 recrutements pour renforcer le maillage territorial de son offre de conseil aux dirigeants d’entreprise en Pays de la Loire, Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine.

A Nantes, Gilles le Contellec rejoint ainsi IEFT en tant que directeur, aux côtés de Marylène Etienvre. Grâce à un solide parcours de 20 ans au sein de la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de la Loire, où il a été successivement Directeur des Centres d’Affaires multi-marchés puis responsable de projets stratégiques, Gilles le Contellec fera bénéficier IEFT de sa fine connaissance de l’écosystème régional.

A Bordeaux, Delphine Delage rejoint IEFT en qualité de directrice, aux côtés de Florian Bernet, en poste depuis 2021. Disposant d’une expérience de 14 ans au sein de la Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique, elle officiait depuis 2 ans en tant qu’expert en ingénierie financière et accompagnait ainsi les dirigeants d’entreprise dans leurs opérations de croissance externe ou de cession.

A Lyon, IEFT accueille deux nouveaux analystes. Diplômé du Master 2 « Evaluation et Transmission » de Lyon II, Gaëtan Cochard rejoint ainsi IEFT à Villeurbanne, après une expérience d’analyste coverage entreprises chez Arkéa et un parcours de deux ans en tant que chargé d’affaires en gestion privée à la Caisse d’Epargne Rhône Alpes. Fort de plusieurs expériences en tant qu’analyste M&A chez Societex ainsi qu’au CIC Conseil et diplômé du master 2 « Evaluation et Transmission » de Lyon II, Arnaud Castiglione rejoint également l’équipe de Villeurbanne en tant qu’analyste.

« Nous nous réjouissons de l’arrivée de ces nouveaux talents, qui illustre le dynamisme d’In Extenso Finance & Transmission et son ambition de proposer une offre de service complète et sur-mesure aux entrepreneurs et dirigeants de PME sur l’ensemble des territoires »

Yoann Melloul, directeur In Extenso Finance & Transmission

Marc Sabaté – Quid du marché du M&A au premier semestre ?

Ce mercredi 21 juillet, Marc Sabaté, Directeur Général d’In Extenso Finance & Transmission, a notamment abordé le bilan du marché des fusions-acquisitions au premier semestre, dans l’émission Le Grand Journal de l’Éco présentée par Stéphanie Coleau sur BFM Business.

Mise à jour juillet 2021

In Extenso Finance et Transmission, leader dans le conseil en fusions/acquisitions pour les PME et éditeur du Panorama de « Régions & Transmission : panorama des cessions et acquisitions de PME », publie un focus sur l’activité M&A au 1er semestre 2021.

L’analyse des données fait ressortir les tendances suivantes :

  • Le 1er semestre 2021 enregistre une hausse spectaculaire de +44% des opérations comparé à la même période en 2020 (rejoignant la tendance exceptionnelle de l’année 2019)
  • Les secteurs d’activité du BTP et de la Distribution, en régression en 2020, bénéficient d’un effet de rattrapage sur ce premier semestre, les autres secteurs du TMT, de l’agroalimentaire, de la santé continuent leur progression
  • Si l’ensemble des régions bénéficient d’une activité en progression au 1er semestre 2021, ce sont en particulier celles qui étaient en retrait en 2020 qui bénéficient d’un fort effet de rattrapage (Centre-Val-de-Loire, Pays-de-la-Loire, Normandie et Haut-de-France)
  • Par ailleurs, les valorisations des entreprises restent très élevées, et on peut s’attendre à un maintien de cette dynamique sur le second semestre : 2021 reste une année d’opportunités pour aller capter des points de croissance externe

Retombées presse – 5ème édition Régions & Transmission

Le 4 mai 2021

Cessions et acquisitions de PME : les Hauts-de-France en perte de vitesse, La Gazette Oise


Le 4 mai 2021

Jessy-Laure Carol: « Le circuit court caractérise les opérations de rapprochement d’entreprises », Le Progrès


Le 1er mai 2021

Fusions-acquisitions : un marché qui reste actif avec des valorisations élevées, Le Journal des Entreprises


Le 30 avril 2021

Les transmissions ont résisté en 2020, Tribune Bulletin Côte d’Azur

Tribune

Le 30 avril 2021

Cessions et acquisitions de PME : les Hauts-de-France en perte de vitesse, La Gazette NPDC


Le 26 avril 2021

Focus sur l’activité M&A en région Occitanie, retrouvez l’interview de Mathieu DRENO dans La Lettre M


Le 23 avril 2021

Les PME françaises continuent d’animer le marché, Option Finance


Le 21 avril 2021

24 % de transmissions d’entreprises en 2020, La Provence

La provence

Le 19 avril 2021

L’impact du COVID-19 sur les cessions & acquisitions des TPE/PME sur 2020, Le Monde Du Droit


Le 15 avril 2021

Les fonds en retrait sur le créneau des valorisations 5-50 M€, Private Equity


Le 9 avril 2021

Avec la crise, les transmissions de PME sont plus locales et moins financières, Les Échos


Le 8 avril 2021

Cessions-acquisitions : la crise du Covid-19 a chamboulé les dynamiques régionales en 2020, Le Journal des Entreprises


Le 7 avril 2021

Transmissions d’entreprises : tirée par l’agroalimentaire, la Bretagne capte les acquéreurs, Les Échos

Régions & Transmission : 5ème édition – Covid19 : Une activité M&A à deux vitesses sur 2020

In Extenso Finance et Transmission, leader dans l’accompagnement des entreprises pour leurs opérations de cession/transmission, d’acquisition et d’ingénierie financière, publie la cinquième édition de « Régions & Transmission : panorama des cessions et acquisitions de PME », en partenariat avec Epsilon Research. A l’heure d’une crise économique globale, cette édition met en lumière l’impact du Covid-19 sur l’activité de ce marché des cessions et acquisitions d’entreprises en France.

Boulogne-Billancourt, le 8 avril 2021

Le Panorama 2021 couvre la totalité de l’année 2020 dans laquelle un échantillon significatif de 339 opérations a été analysé en détail ; opérations dont le montant s’établit sur la tranche de valorisation de 5 à 50 millions d’euros. Cette base de données, dont la couverture ne cesse de s’élargir, permet ainsi de décrypter l’évolution des opérations de cession-transmission de PME (opérations de cession majoritaire) région par région, secteur d’activité par secteur d’activité. 

A cette analyse s’ajoutent 12 focus régionaux qui détaillent :

  • Le nombre de transactions
  • Les tranches de valorisation
  • Une sélection d’opérations significatives
  • Les secteurs d’activité les plus représentés en nombre d’opérations
  • Le profil des acquéreurs et des vendeurs

« Dans une économie qui a été fortement impactée par une évolution sanitaire en forme de « stop & go » sans précédent, le marché de la transmission d’entreprises n’a baissé en volume que de 19% (sur l’échantillon des opérations de 5 à 50 millions €), ce qui ramène ce marché dans les mêmes niveaux que ceux atteints en 2018.  Après un gel des opérations lors du premier confinement, le marché a rattrapé, sur le second semestre, son retard avec  339 opérations réalisées sur l’année 2020.  Cette dynamique démontre la capacité de rebond de ce marché, porté notamment par les opérations d’acquisition d’entreprises ; ces dernières représentent en effet de réelles perspectives de développement dans une économie figée où consommation et investissements ont été freinés. Dans un contexte où les entreprises ont vu leur structure financière se fragiliser, celles qui avaient une réelle vision stratégique, aidées par des professionnels comme les spécialistes d’In Extenso Finance & Transmission, ont saisi les opportunités de croissance externe qui pouvaient leur offrir de nouveaux débouchés » déclare Marc Sabaté, Associé et Directeur Général d’In Extenso Finance & Transmission.

Le volume des transactions a baissé seulement de 20% depuis le début de l’année, rejoignant les niveaux de 2018

Le nombre d’opérations [valorisation entre 5 à 50 M€] n’a baissé sur l’année 2020 que de 19 %. Le premier confinement avait marqué un arrêt brutal des opérations lié au contexte et aux incertitudes de cette pandémie (le panorama IEFT avait relevé en juillet dernier une baisse de près de 40% sur le premier semestre), mais le marché a bien réagi sur le second semestre. Dans un contexte économique inédit, le volume des transactions atteint des niveaux proches de ceux de 2018.

Année 2020 : année de ruptures sur les tendances régionales

Quatre lignes de fracture se dessinent :

L’axe Paris/Lyon se renforce pour représenter 59% des opérations en 2020 contre 53% en 2019 ; les régions Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes, démontrent en cette période leur capacité à rester des zones fortes d’attractivité.

 – Les régions Normandie, Pays–de-la-Loire et Centre-Val-de-Loire, connaissent une chute brutale des opérations ; ces territoires, avec un tissu de PME plus disséminé qui ont moins digitalisé leurs activités, résiste moins à ces périodes de crise.

– Pour les régions Hauts-de-France, Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Nouvelle-Aquitaine et PACA, historiquement des régions moins dynamiques, l’année 2020 vient conforter l’absence de marché significatif sur ces zones.

Enfin, les régions Bretagne et Occitanie connaissent cette année de pandémie une augmentation en volume, tirés par les transactions sur le secteur des TMT, mais plus encore par les Services tertiaires.

Une forte baisse du volume d’opérations dans les secteurs d’activité directement touchés par le confinement

Les secteurs d’activité les plus exposés à la crise du Covid-19, ont mécaniquement vu le nombre d’opérations chuter (BTP, biens d’équipement, tourisme, hôtellerie…)

Le secteur de la santé/pharma, s’est assez naturellement envolé tout comme le secteur agroalimentaire.

Enfin, toute l’économie du numérique a tiré profit de cette situation (qu’il s’agisse des TNT, ESN, éditeurs de logiciels…).

Une redistribution des cartes du côté du profil des acquéreurs

La part des sociétés non cotées a fortement augmenté en 2020 en passant de 206 à 229 opérations, en progression de 11% sur un marché en baisse de 19%. Cela témoigne que ces sociétés ont maintenu les stratégies de croissance externe en privilégiant le long terme. La part des fonds d’investissement est, elle, divisée par deux, à 16%, en raison de la forte baisse des opérations : il y a eu un arrêt brutal des opérations pilotées par les fonds d’investissement lors du premier confinement et, par ailleurs, les opérations dans lesquels ils investissent sont plus rares.

Les sociétés cotées ont eu un comportement semblable à celui des fonds d’investissement, freinant leurs opérations d’acquisition compte tenu de la faible visibilité des marchés.

Enfin la pandémie a renforcé la part des acquisitions réalisées par des acquéreurs Français 80% vs 73% en 2019. Les cinq premiers pays acquéreurs restent les États-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Belgique et l’Allemagne. La Chine se situe toujours en 10ème position. Dans le contexte du Brexit, 16 opérations ont été réalisées par des acquéreurs basés au Royaume-Uni. C’est 33% de moins qu’en 2019 (24 opérations). Néanmoins, le Royaume-Uni conserve sa place de 2ème pays acquéreur en France. Sur cette année 2020, on constate une forte progression des opérations intra-régionales avec 43% contre 22% en 2019.

Retrouvez le panorama complet région par région sur https://finance.inextenso.fr/regions-transmission/


Contacts :

A propos d’In Extenso Finance & Transmission

In Extenso Finance & Transmission est un acteur de référence dans le conseil en stratégie et ingénierie financière et dans l’accompagnement et la conduite d’opérations de cession, acquisition et financement pour les PME et leurs dirigeants. Reconnu comme un des leaders français du small market, In Extenso Finance & Transmission accompagne les entreprises de 1 à 100 millions d’euros de chiffre d’affaires et a réalisé plus de 900 opérations de fusions et acquisitions. In Extenso Finance & Transmission s’appuie sur le réseau des 255 agences In Extenso en France. 

Pour en savoir plus, https://finance.inextenso.fr/  




A propos d’Epsilon Research

Epsilon Research est une société indépendante basée à Paris (‘fintech’) offrant des outils logiciels, bases de données, indices de prix et analyses sur le marché M&A non coté (fusions-acquisitions, capital investissement).

Epsilon publie depuis 2007 l’indice Argos, indice de référence sur l’évolution des prix des sociétés non cotées en Europe. La société a développé la première base de données sur les multiples d’acquisition de PME en Europe (‘EMAT’), et un logiciel unique (mode Cloud) de CRM / gestion des opérations M&A non cotées, à l’attention des professionnels – conseils M&A, fonds d’investissement, évaluateurs, entreprises.

Contact : Grégoire Buisson.
T : 01 47 70 30 24 
M : gregoire.buisson@epsilon-research.com


Point méthodologique :

1. Transactions étudiées

Les transactions retenues pour cette étude répondent aux caractéristiques suivantes :

2. Données collectées sur chaque transaction

Les principales informations collectées sont les suivantes :

  • Transaction
    • Date d’annonce / de closing de la transaction
    • Type de transaction
    • Structure de l’opération : Pourcentage acquis, prix si disponible, earn-out
  • Description de la cible, des acquéreurs, et des vendeurs
    • Siren (pour les sociétés françaises, afin de valider leur identité)
    • Localisation (département du siège social pour les sociétés françaises)
    • Description de l’activité
    • Secteur(s) d’activité, à partir de la nomenclature développée par Epsilon (~400 secteurs / sous-secteurs)
    • Actionnaire(s), permettant de distinguer une typologie des acteurs du deal : société / actionnaire privé (fondateur, management, famille) / fonds de capital-investissement
    • Société privée ou cotée  
  • Eléments financiers
    • Chiffre d’affaires et EBITDA de la cible
    • Fourchette de Valeur d’Entreprise (VE), si le prix de la transaction n’a pas été retrouvé, calculée à partir du multiple médian du secteur d’activité de la cible, pour les deals des 5 dernières années dont la VE est comprise entre 1M€ et 50M€ (Source : base EMAT d’Epsilon)

NB : L’activité M&A en valeur est calculée comme la somme des VE estimées (transaction par transaction)

3. Traitement des données

L’analyse des transactions nous a amené à sélectionner un panel en fonction de l’angle retenu. Les données retenues sont les suivantes :

  • Volume global de transactions

L’ensemble du panel est retenu. Cela représente 339 cessions concernant des PME dont la valorisation est comprise entre 5 et 50 M€, réalisées en France métropolitaine du 1 janvier au 31 décembre 2020.

  • Dynamisme des transactions comparé au nombre de PME

L’ensemble du panel est retenu. L’Ile-de-France s’entend Paris inclus. Pour mesurer le dynamisme des transactions, nous avons rapproché la part des transactions de la région sur la part des PME de la région. Cette information permet de présenter un indice de dynamisme des transactions. Cet indice n’est pas un taux de cession par région mais plutôt un indicateur de comparaison entre les régions.